Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 06:36

Ah, la déco...tu sais, dans une autre vie, je serais blogueuse déco. Sérieusement.

 

Je passe énormément de temps à surfer à droite, à gauche, à rêver sur mon futur salon, ma future salle de bain, ma future chambre...parce qu'il faut bien avouer que, pour le moment, c'est pas vraiment ça.

 

L'essentiel c'est de rêver, non?

Et du rêve, j'en ai trouvé chez Westwing, comme Arwen d'ailleurs, et elle, la déco, ça la connait!

 

J'aime ce site parce qu'il propose de petites pépites très originales, et aussi pour ses ventes privées très variées: il y en a pour tous les goûts...à prix réduits, forcément.

 

Mon dada du moment, c'est de refaire le salon: je voudrais tout changer, à commencer par le vieux canapé éculé. L'idéal serait de tout bazarder et de racheter un ensemble, pour avoir une harmonie et un esprit général.

 

Je me laisserais bien tenter par ce genre de thème:

De la déco chez Westwing

Avec quelques objets déco comme ces bouts de canapé et ce chiffonnier:

 

 

De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing

Pour une note colorée, car tu sais comme j'aime la couleur, cette toile sur châssis Mapa:

 

 

De la déco chez Westwing

Et puis, un peu en vrac, de chouettes objets glannés en furetant sur les nombreuses ventes privées en cours:

 

 

De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing
De la déco chez Westwing

En ce moment, tu peux consulter leur guide du printemps ici, il est truffé d'idées rafraichissantes.

 

Pour accéder aux ventes privées, il suffit de s'inscrire, aucun parainage n'est nécessaire.

 

Quant à moi, je vais repartir composer le salon de mes rêves...

Partager cet article

Published by PetitDiable - dans Tests et avis
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 05:51
Je ne suis pas une maman comme les autres.       (BadMother #62)

Plus je rencontre d'autres mamans, plus je lis les blogs famille et maternité, plus je feuillette des magazines familiaux, et plus je me rends à l'évidence: je ne suis décidément pas une maman comme les autres.

Ni mieux ni pire, quoique certainement bien pire que certaines, mais différente pour sûr.

 

Certains sentiments qui assaillent toutes les mamans me sont inconnus.

Je ne ferais probablement jamais certains trucs que font toutes les autres mamans.

Parfois je me sens décalée, tu vois, parfois j'ai envie de clamer mes différences. Même si je suis une espèce à part, peut être la seule dans mon cas, je suis quand même une maman, mince!

 

Il m'arrive de me dire que j'ai toujours 15 ans dans ma tête et que me voilà tout à coup pourvue de marmots.

 

Parce que jamais...

  • je ne trouve que le temps passe trop vite. Jamais. Sauf quand je sors (une fois par an ou à peine plus) en amoureux avec mon homme. Tous ces statuts FB "ahhh le temps passe trop vite, où est mon bébé!!!" me laissent perplexe. Je ne comprends juste pas. Pourtant j'ai aimé la période bébé, hein, ne nous méprennons pas. J'ai allaité, j'ai adoré ça, j'ai porté, j'ai adoré aussi, j'ai poupouné...mais chaque chose en son temps et à chaque période ses joies et ses difficultés. Je ne regrette pas, je n'ai aucune envie de revenir en arrière.

 

  • je ne fais de sweet table pour les anniversaires. Je ne saurais pas, je pense, la faute à mon infinie nullité artistique. Mais franchement les quelques fois où ça m'a traversé l'esprit, appâtée par l'une de vos magnifiques réalisations...je me suis dit "à quoi bon, en 10 minutes ils auront anéanti le boulot de 10h sans parler du coût!" Faignasse et avare, je suis!

 

  • je ne fais de jolies assiettes rigolotes, à base de ketchup pour faire les cheveux et d'oeufs durs pour les yeux. Non, ça, je ne fais pas. Ne me demande pas pourquoi, mais ça me fout le cafard. Et puis pareil que pour les sweet tables: à quoi bon? Ils vont tout détruire en 2 secondes et tout manger pareil, non?

 

  • je ne culpabilise . Jamais de jamais. Non, jamais, je te dis. Je ne sais même pas ce que c'est, la culpabilité, sans rire, ni avec mes diablotins ni dans aucun autre domaine. Je ne sais pas comment ça se fait. Je foire des trucs parfois, bien sûr, mais je ne ressens pas de culpabilité. C'est plutôt un truc du genre "ah, j'ai merdé. Bon, comment je vais arranger ça/comment je me débrouille pour mieux faire la prochaine fois?". Quand je vois à quel point maternité et culpabilité sont liées chez la plupart des mamans, je me dis que je ne suis pas normale!

 

  • je ne prépare de jolis gâteaux arc-en ciel, à thème sur les pirates ou la reine des neige ou que sais-je. J'admire vos réalisations comme j'admire un tableau de Van Gogh: c'est un truc complêtement hallucinant et hors de ma porté. Je fais de bons gâteaux, enfin nous, on les aime bien, mais jamais de la vie je ne travaille de la pâte à sucre pour qu'ils aient l'air d'un circuit de kart ou d'un centre équestre. Au mieux, je fais un glaçage et j'écris un truc dessus...et là déjà je t'assure que je me surpasse!

 

  • je ne doute de l'école de mes enfants. Bien sûr, tout n'est pas rose, la Pouillette a eu quelques instit's moyennement pédagogues, et maintenant au collège quelques profs pas top du tout. Bien sûr Cromignon va souvent en récré sans son bonnet malgré le froid et le fait que je répète sans cesse au maître qu'il souffre d'asthme et doit être bien couvert, sans parler des soucis parfois rencontrés à la cantine (un jour les atsem seront formées pédagogiquement parlant, un jour...parce que pour le moment tout est affaire de vocation personnelle et ça fait même tiquer une bonne pâte comme moi d'entendre hurler "vous me cassez les c...." à des petits de 3 ans).. bien sûr il y en aura, des soucis: l'éducation nationale, c'est un service public géré par des humains. Le jour où des robots feront cours, sans doute ce genre de trucs n'arrivera plus. Mais dans l'ensemble je suis ravie de l'école et je ne pose pas plus de questions que ça: chacun son job. A eux de leur apprendre Pythagore, je n'ai pas à m'en mêler, ils savent ce qu'ils font. J'hallucine donc à chaque fois que je vois que non, les mamans ne sont pas comme moi. Il n'y a qu'à venir écouter les conversations devant l'école de Cromignon...

 

  • je ne redoute ni mercredis ni weekends ni vacances scolaires. Au contraire. J'adore. Certes je n'ai pas 4 enfants en bas âge, sans quoi peut être je penserais différement, mais pour le moment j'adoooore me retrouver avec ma mini tribu et profiter de la montagne, la plage, notre maison, les copains...bien sûr il y a des mercredis-taxis moins agréables que d'autres, des weekends pluvieux un peu désoeuvrés. Mais dans l'ensemble je suis ravie de passer du temps avec mes diablotins. Ce n'est pas  moi qui me sentirais soulagée quand c'est la rentrée, pour sûr! Alors quand je vois toutes ces mères qui craignent les mercredis comme l'enfer, les vacances comme le diable, je me dis encore une fois que je ne dois pas être une maman standard!

 

  • j'ose à peine le dire mais...j'aime le parc! Oui! C'est vrai! j'aime bien aller au parc avec les diablotins, m'asseoir tranquille pendant qu'ils jouent, surtout maintenant que Cromignon est autonome et que je suis moins derrière lui. Mais même avant, quand je ne pouvais pas le quitter d'une semelle, j'aimais bien, j'ai toujours aimé je crois. Les voir courir, grimper, s'en donner à coeur joie, rire, se balancer...ça m'a toujours procuré beaucoup de bonheur. Le sketch de Foresti sur le parc ne m'inspire vraiment pas: quand j'y suis, je ne rêve absolument pas de m'évader chez Zara...Je vois pourtant que pour beaucoup c'est un calvaire, ou presque...

  • je suis une foutue quiche créative, et donc toutes les jolies activités DIY que vous faites toutes, me font complètement triper! Chez moi tu ne trouveras ni feuilles de couleur, ni yeux mobiles, ni feuilles de mousse, ni attaches parisiennes, ni rien de tous ces trucs nécessaires à chaque fois que je clique sur "Un joli..... DIY" et que je me dis "ah trop chouette, allez je fais ça avec les enfants!". Je t'avoue que je ne sais même pas où je pourrais me procurer ces bidules. Dernièrement je me suis surpassée: j'ai imprimé des patrons de Pâques et on a réalisé des boites et paniers avec des lapins, des poules et des oeufs dessus. Matériel: un ordi, une imprimante, des ciseaux, de la colle. Au delà de ces fournitures, faut pas compter sur moi.

 

  • je ne veux être malade à la place de mes enfants. Ah non, surtout pas. Bien sûr je suis triste, quand ils le sont mais je n'ai pas envie d'endosser ça. Parce que quand c'est moi qui suis malade, qui s'occupe d'eux? L'enfer doit ressembler à une gastro alors que tu as plein de  marmots en bas âge à gérer.

 

En plus d'être bad, je ne fais rien comme tout le monde, quelle vilaine maman je fais! Il doit me manquer quelques cases "maman"!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Ma famille Recomposée

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article

Published by PetitDiable - dans Petit Diable herself
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 05:51
Sur quoi lâcher prise? Education respectueuse (RIE).

La semaine dernière je te racontais comment on a mis en place un système de règles et de conséquences aux manquement aux règles selon RIE, l'éducation respectueuse.

 

Un point très important c'est de ne pas en avoir trop. Trop de règles crée un carcan autour de l'enfant qui a besoin de liberté pour s'épanouir, prendre des initiatives, se développer correctement.

 

Comment faire alors pour savoir quelles règles créer?

 

Avec l'homme, on s'est posés un peu et on a réfléchi.

 

Il y a plusieurs sortes de comportements qui nous gènent chez l'enfant.

 

  • Les comportements potentiellement dangereux. Ceux là font l'objet de règles, si l'enfant à tendance à les enfreindre bien sûr. donner la main en traversant la rue n'est pas négociable, mettre son manteau pour sortir quand il fait froid...

 

  • Les comportements socialement dérangeants. Arriver chez des amis et se mettre à sauter sur leur canapé avec ses chaussures pleines de boue n'est pas acceptable, par exemple. Ceux là font aussi l'objet de règles, si besoin.

 

  • Et les comportements ennuyeux pour nous mais qui font partie du développement normal de l'enfant. Ceux là ne doivent pas faire l'objet de règles, elles ne seraient ni applicables, ni productives, ni comprises par l'enfant, et surtout pas respectueuses de son développement.

 

Par exemple: jetter des objets encore et encore, patouiller à table ("on ne joue pas avec la nourriture" est sans dout l'un des précepte les moins RIE et le plus éloignés de la psychologie de l'enfant), gigoter à table, se mettre debout en mangeant (rester assis sans bouger pour un enfant de 2/3 ans c'est trèèèès compliqué), se mettre en colère ou bouder, grimper partout, vider des placards, jouer à l'eau en se lavant les mains et en mettre partout, salir et déchirer ses vêtements en jouant...liste non exhaustive!

 

Bien entendu il faut avoir un minimum de notions de ce que fait un enfant à tel ou tel âge, et pourquoi. La lecture d'un ou deux bouquin de psychologie de l'enfant ou de développement psycho-moteur n'est pas de trop.

 

Que faire alors? Lâcher prise, accepter que oui, son enfant a besoin de jetter 34 fois de suite son jouet et lui rendre à chaque fois. Oui, à table il met les mains dans la purée, la mélange avec la compote, étale le tout partout. Oui il rentre de l'école avec ses vêtements pleins de boue, il a joué à sauter dans les flaques, et c'est normal. Il y a des machines à laver pour ça. Oui il se met en colère parce que son bateau légo est détruit, et il balance ses légos partout. son système nerveux immature ne lui permet pas encore de gérer sans heurts ce genre de frustration.

 

Chez les PetitsDiables, on a choisi de laisser faire Cromignon, tout en lui signalant le désagrément causé: s'il mets de la compote dans l'eau par exemple, je lui dit que ça me déplait parce c'est du gâchis, qu'ensuite nous n'aurons plus de compote à manger. Mais je n'applique pas de conséquence "restrictive". S'il se lève sur sa chaise, s'il gigotte à table, je lui signale que c'est mauvais pour sa digestion, qu'il risque d'avoir mal au ventre. Mais pas de conséquences là non plus.

 

Avoir des enfants et les élever respectueusement, c'est aussi lâcher prise sur ce qui ne peut être évité dans leur développement normal, et l'accepter.

 

D'autres articles RIE ici chez moi, et ici chez Maman Mymou.

Partager cet article

10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 05:11
La mère malade (BadMother #61)

Si tu me suis un peu, tu n'es pas sans savoir que depuis janvier je passe mes weekends seule avec mes diablotins.

Le plus dur ce n'est pas les enfants, je trouve, mais l'intendance qui suit. S'occuper des repas, du ménage, du lave vaisselle...en plus de les sortir, les occuper, etc, c'est un peu fatiguant pour un weekend.

Mais je ne viens pas te parler de ça aujourd'hui...

 

Il s'avère que j'ai été bien malade pendant le dernier weekend, avec une belle chute de tension. 8,8 quand même.

Bien entendu l'homme m'a proposé de rester, mais vu l'imminence de son concours je me sentais trop mal de lui dire oui et de ficher en l'air 3 jours de révision intense.

 

Je me suis donc retrouvée avec mes enfants, sans pouvoir tenir debout plus de 2 minutes chrono.

Par chance, ma grande est assez grande pour faire quelques trucs à manger...bon, en réalité, des sandwiches...

 

Alors comment dire, j'ai vraiment été bad!

 

Ils ont passé 3 jours de récré intensive, à grand coup de dessins animés en boucle, de sandwiches préparés par la Pouillette à tous les repas (elle m'a même préparé les miens, et d'ailleurs elle fait ça très bien, sans quoi je pense que je n'aurais pas pu traîner mon corps jusqu'à la cuisine pour me nourrir!).

Ils n'ont pas mis le nez dehors, à part pour jouer au jardin, et je suis convaincue qu'ils y ont fait un certain nombre de trucs bien dangereux...

 

Pendant que la grande jouait à la maman avec le petit, j'ai fait ma badmother au fond de mon lit!

 

Mais je l'ai payé quand je me suis levée et que j'ai vu l'étendue des dégâts: une maison laissée à elle même avec deux diablotins dedans, comment te dire...il ne manquait que les rats et les cafards!

 

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

MissBrownie

 

Yeude

 

Poucelimama

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

Partager cet article

6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 05:16
Education respectueuse (RIE): le tableau règles et conséquences

Quand nous avons débuté l'éducation respectueuse (RIE) avec Cromignon, nous avons cessé de le punir et de l'envoyer au coin.

Mais pas de punitions, ce ne signifie pas du tout laxisme, ou permissivté. Au contraire, et je t'en parlais déjà ici.

Il y a des règles, elles sont stictes, et ne pas les respecter entraîne des conséquences.

 

Cependant si tu attends que l'enfant ne respecte pas la règle pour définir la conséquence, l'enfant ne sera pas prévenu. Tu vas hésiter. Tu vas établir dans l'urgence une conséquence qui ne sera pas forcément appropriée.

Du coup tu risques de passer à côté de l'objectif qui est de faire comprendre la règle à l'enfant, et qu'il la respecte.

 

L'enfant sent quand tu hésites, quand tu n'es pas sûr de toi, et ça l'angoisse: il a besoin que tu sois un roc, un pilier pour lui.

Alors, avec l'homme, on s'est posés un peu et on a réfléchi.

 

On s'est rendu compte que les situations "conflictuelles" étaient en gros toujours les même. Que les règles que Cromignon trangressait étaient toujours les même.

 

On a donc établi, au calme, un tableau des règles et les conséquence à leurs manquements.

Attention, il ne faut pas qu'il y en ait trop, sinon l'enfant risque de refuser d'évoluer dans un carcan règlementaire, et il aura bien raison. 5 ou 6 règles "strictes" devraient suffire à rendre le quotidien plus agréable. En tous cas ici, ça a été radical en ce qui concerne l'ambiance à la maison.

 

Je te fais profiter des règles de Cromignon, absolument dans aucun ordre.

 

Règle "des chaussons": On ne marche pas pieds nus.

Conséquence au manquement: On ne peut plus continuer de jouer, on ne peut pas se déplacer.

 

Règle "de l'heure du repas": On vient manger quand c'est l'heure.

Conséquence au manquement:Celui qui ne vient pas n'a pas faim. Donc j''enlève son assiette.

 

Règle "de l'agressivité": On ne frappe pas, on ne mord pas. (Tu peux rigoler).

Conséquence au manquement:: L'actvité en cours s'arrête. S'il frappe sa soeur pendant qu'ils regardent le dessin animé, j'éteins le dessin animé. S'il la frappe pendant un jeu, le jeu est fini et chacun part sur une activité différente. S'il fait des gestes agressifs à table, le repas est terminé et j'enlève son assiette.

 

Règle "de l'extérieur": si ça se passe mal quand on n'est pas à la maison, on rentre. Ca, c'et surtout une règle pour moi...

 

Ca ce sont les règles claires et précises, après il y a ce que j'appelle le bon sens quotidien: on ne sort pas sans être suffisement couvert par exemple. MAis comme ce n'est pas un problème récurent chez nous, on n'en n'a pas fait une "règle".

 

Une fois qu'on a bien tout cadré et délimité, on est sûrs de nous, on sait aussi qu'on réagira de la même façon tous les deux, c'est plus cohérent. On aura la même réponse à chaque fois, pour plus de sens, et plus d'hésitations sur la conduite à tenir!

 

Cromignon a sauté de joie, étonnament, quand on les lui a lues: "chouette maman, des règles!!!!".

 

Quand il y a manquement à la règle, je la lui rappelle avec sa conséquence, une fois, et si elle n'est pas appliquée, je ne répète pas: j'applique.

 

 

Alors, tu en fais un, tableau des règles et conséquences?

 

 

Plus d'articles RIE ici.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 07:18
Les jeux, à l'intérieur. (BadMother #61)

J'ai la chance de vivre dans un département très ensoleillé et chaud.

Mais ne rêvons pas, on reste quand même en France. Et il y a des jours avec des pluies dignes de la mousson indienne, ou avec des vent qu'on n'a pas à la pointe du Raz.

 

Et ces jours là, sortir est impossible, surtout pour aller au parc ou en balade.

Mais le Cromignon, je dois le sortir: il est très actif et une journée enfermé, c'est les colères assurées. Il faut qu'il se dépense.

 

Parfois, j'ai le courage de l'emmener à la pisicne. Ce n'est pas fatiguant finalement, on y reste une heure, il barbote, je fais ma badmother dans le jacuzzi...mais il y a quand même de la préparation, et quant il fait froid j'ai du mal...sans parler des nombreuses fois où je n'ose pas aggraver un début de bronchiolite ou de rhume.

 

Dans ces cas là, il me reste à aller voir une copine avec enfants, pour qu'ils jouent ensemble (sans se castagner inch'Allah) mais ça risque de ne pas suffire pour dépenser toute son énergie.

Alors je l'emmène dans des parcs de jeux fermés. Il adore, moi aussi, et la Pouillette n'est pas en reste. Autour de chez moi il y en a plein.

Mais...ces parcs ont un coût. Quand je n'ai qu'une heure à tuer, dépenser 9 euros par enfant, ca me fait grincer des dents...

 

Donc je fais ma badmother!

Je les emmène aux jeux du MacDo tout proche!

 

Ce MacDo a la bonne idée d'avoir  une salle de jeux séparée du restaurant, pas d'odeurs intempestives, pas trop de tentations ("mammmannnnnnnn je veux des frites" à 10h du matin...) et selon les heures, assez de calme.

 

J'avoue que j'y vais en général ces matinées de la loose, où Cromignon est debout depuis 7h30, la Pouillette roupille, je suis naze, j'ai une belle sciatique, envie de papoter avec les copines à défaut de dormir...à 10h on est aux jeux, seuls tous les deux, je me prends un café, pour lui un chocolat, il joue, je téléphone...C'est bad, pas vrai!

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

 

Miss Brownie

 

La fée Lée

 

Tsilia

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 05:24

Comme tout le monde ou presque, mon smartphone fait également office de réveil matin.

Pour éviter l'expostion prolongée aux ondes (mon cerveau à moins d'un mètre de ce truc pendant totue la nuit, brrrr...), je le mets en hors ligne bien entendu, et veille à ce que les autres PetitsDiables fassent de même.

 

Mais tout de même, je suis nostaglique d'un "vrai" réveil.

 

Pas un truc affreux qui fait "tic-tac" toute la nuit.

 

Pas un machin high tech lumineux qui m'empècherait d'être dans le noir alors que j'en ai besoin pour dormir.

 

Pas une horreur qui me réveillerait avec un bipbip stident, de quoi très mal commencer la journée.

C'est déjà assez rude comme ça de se faire réveiller...

 

Un joli réveil doux, pourquoi pas luminothérapique, avec des sons apaisants et agréables...

Whish List #42: le réveil lumineux!

*crédit photo

 

Ce premier réveil ultra high tech, le HF3510/01 - Eveil Lumière avec Lampe LED de Philips, fait aussi office de lampe de chevet et de radio. Ca libère de l'espace sur la table de nuit!

Il simule le lever du soleil, ainsi que le crépuscule. Il a aussi 3 sons "naturels" pour un réveil tout en douceur.

Son prix tourne autour de 80 euros.

 

 

 

 

Whish List #42: le réveil lumineux!

*crédit photo

Ce réveil-simulateur d'aube Lumie fait également lampe de chevet et radio et promet un endormissement et un réveil hamonieux. Il dispose de 6 programmes différents pour six durées de sommeil et d'endormissement, plus 6 sonorités douces au choix.

Son prix en magasin est de 159 euros, mais on peut le trouver autour de 100 euros en ligne.

Whish List #42: le réveil lumineux!

*crédit photo

 

Ce troisière réveil par luminothérapie est également disponible chez Nature et Découvertes, c'est le Lumie Iris 500.

Il a une option très sympathique: il duffuse également des huiles essentielles, et les huiles essentielles chez les PetitsDiables, c'est un de nos dadas! J'en ai même un diffuseur nomade au travail.

A heure dite, il commence à te réveiller endiffusant une lumière naturelle toute douce plus des huiles essentielles aux vertus dynamisantes. Un vrai bonheur!

Il promet également un endormissement naturel, et dispose de deux réservoirs différents: un pour l'huile essentielle du soir (lavande, mandarine...aux vertus appaisantes) et un pour celle du matin (j'adore la menthe, très efficace pour un coup de fouet express).

Il a 5 programmes et coûte environ 200 euros.

Whish List #42: le réveil lumineux!

*crédit photo

 

Ce dernier réveil-simulateur d'aube, le MEDISANA WL 450, a la partucularité de changer de couleur. Ce simulateur d'aube est à la fois un réveil, une lampe de couleurs, et une station de musique. Il peut te réveiller et t'endormir en douceur avec une aube et un crépuscule progressif, des lumières colorées changeantes et 8 sons de la nature différents.

Il a aussi une fonction radio et MP3.

Très complet, il  a un tout petit prix: environ 60 euros.

 

Je pense que ce genre de réveil peut tout à fait aider à avoir un bon sommeil serein, et à se réveiller sans heurts.

 

Et toi, ça te tente?

Partager cet article

Published by PetitDiable
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 05:05
Le point final: éducation respectueuse (RIE).

Un point important dans l'éducation respectueuse, ou RIE, c'est le fait que l'adulte soit le référent de l'enfant. L'image que Maman Mymou m'a apprise, c'est celle du rocher dans la tempête.

 

Au coeur de la crise, de la plus grosse colère, j'ai appris à me comporter en "chef d'entreprise", avec des process bien précis et définis, un tableau des règles, et les conséquences à leur manquement.

 

Pour instaurer tout ça, pour sécuriser l'enfant, il y a un détail absolument essentiel.

La manière et le ton avec lesquels on parle.

 

L'enfant a un énorme besoin de s'appuyer sur son parent, l'adulte se doit d'être sûr de lui, d'avoir les réponses claires et précises.

Être sûr de soi, ça s'entend.

 

As tu remarqué comme souvent, nos phrases se terminent par "ok? "d'accord?" ou une intonation interrogative, quand on parle à nos enfants?

Pourtant, on ne leur demande pas leur permission finalement!

 

"C'est l'heure, tu viens prendre ton bain?"

"On va manger, d'accord?"

"Viens mettre ton manteau, ok?"

Quel parent n'a pas parlé comme ça à ses enfants...

 

Mais cette manière de formuler les choses, c'est angoissant et insécurisant pour l'enfant qui se retrouve dans la situation de conforter l'adulte, au lieu du contraire.

Avec un petit bonhomme comme Cromignon c'est la crise assurée.

 

Parce qu'il risque bien de répondre "non", rien que pour voir, montrer sa désaprobation, voire le mal-être que mon attitude engendre chez lui...et après? Crise, colère, liée à cette angoisse de la toute-puissance, car l'enfant n'aime rien moins que se sentir investi de ces désisions. C'est l'adulte qui rythme la journée, qui décide de ce genre de choses "nécessaires": bain, nourriture, habillement...

 

Bien sûr, on peut laisser à l'enfant une marge de manoeuvre, comme de choisir entre deux manteaux par exemple. L'impliquer dans la prise des décision le rend aussi plus autonome, il se sent actif et non passif, c'est bien plus gratifiant.

 

On peut même l'amener à prendre lui même la bonne décision:

"Cromignon, on va sortir. Regarde par la fenêtre, quel temps fait-il?"

"Oh, il pleut maman!"

"Qu'est ce qu'on met quand il pleut?"

"L'imperméable rouge! Je l'adore!"

Et il court chercher son imper dans l'armoire pour le mettre lui même.

 

Mais je reviens à ma phrase "on sort, tu mets ton manteau?"

Depuis qu'on pratique RIE j'ai appris à dire "On sort. Tu vas mettre ton manteau." Avec un point final.

Ce n'est pas une question.

 

Parce que je suis sa maman, parce que je sais qu'on ne sort pas sans manteau au risque de prendre froid, parce que je suis garante de ce genre de choses, parce que ce n'est pas quelque chose de discutable.

 

Sécuriser l'enfant, le rassurer, c'est aussi lui montrer par notre façon de parler qu'on est sûr de nous, parce qu'on sait ce qu'il faut faire, on connait la réponse, on prend la bonne décision.

 

Être sûr de soi et le faire entendre, c'est une des bases de l'éducation respectueuse.

 

D'autres articles RIE ici.

 

 

Partager cet article

29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 07:01
Mes petits bonheurs #120 et ma semaine en images

Pas grand chose à raconter, cette semaine. a part que dimanche matin, on s'est réveillés tout étonnés, que tous les deux dans la maison! On avait prévu de sortir bruncher mais tu parles, on a larvé comme rarement...et c'était bien bon!

 

Boulot, Cromignon, Pouillette, dodo, ça a été le rythme. Je suis décidément crevée, et les jours où je peux siester, j'enchaîne 3h sans me sentir pour autant reposée ensuite.

Une maladie éclair du petit, son rythme de sommeil qui change vraiment trop pour qu'on s'y adapte facilement...une nouvelle crise de sciatique pour moi...

 

J'ai ressorti un grand classique de l'éducation non punitive, c'est toujours un bonheur de le lire.

J'ai fait plein de céréales auxquels j'ai ajouté des baies de goji et des cubes de noix de coco moëlleux...un délice.

 

Samedi, c'était carnaval...je te laisse apprécier le déguisement de l'homme, j'en ris encore...

 

J'ai testé le rhapontic pour donner de l'éclat à mes cheveux, j'ai bien aimé: résultat discret, mais résultat. Un peu de lumière dans ma tignasse qui se ternit avec le temps, je trouve. J'en referais une application la semaine prochaine pour que ça soit plus marqué.

 

Pour finir une soirée TV avec les copines de la Pouillette, Cromignon et une de ses copines! Tout le monde s'est verni les ongles, Cromignon compris, et il l'a même fait tout seul!

Mes petits bonheurs #120 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #120 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #120 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #120 et ma semaine en images
Mes petits bonheurs #120 et ma semaine en images

Ma semaine en images et mes petits bonheurs, pour Virginie B., Madame Parle et Maman est au musée.

 

Et toi, ta semaine?

 

Partager cet article

27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 06:34
Le cas de la tablette et des jeux vidéos {BadMother #60}

En 2015, nous sommes dans une ère numérique, reliée, raccordée. Le net est partout, les enfants ont leur propre tablette tactile à 2 ans, leur premier smartphone à 6.

 

Si tu viens chez moi tu vas sans doute penser que je suis restée bloquée en 1995...

Pas de pléthore d'écrans, pas de wi-fi, mais des câbles.

 

Oui, on se méfie de toutes ces ondes, on tente de les limiter, donc on a de bons vieux câbles qui prennent la poussière et traînent sous les meubles.

 

Et tu sais quoi? Nous n'avons pas de tablette tactile.

Pas une seule.

Incroyable non?

Et en plus, on n'en veut pas!

 

Bien sûr si Apple m'en fait cadeau, je prendrais hein, mais honnêtement je n'en n'ai pas besoin!

J'ai un smartphone avec un très grand écran, ça me suffit amplement.

 

La Pouillette m'en réclamme souvent: "maman je voudrais une tablette!!!"

-"pour quoi faire?"

-"aller sur Internet dans ma chambre, regarder des vidéos, parler sur skype avec mes copines..."

-"tu peux faire tout ça de l'ordinateur. Les ondes (dans ta face) en moins"

- "Et puis faire des jeux"

-"des jeux? Tu as à peine le temps de faire tes devoirs, te laver et manger, tu veux faire des jeux? No way"

 

Ce qui ouvre sur le souci de la console de jeux.

On n'en n'a pas. Pas la moindre PS trucmuche ou XBOX machin chez nous.

 

Oh, j'en ai eues, quand j'étais étudiante. Ce n'est pas par principe qu'on n'en n'a pas, mais par manque de temps.

 

J'arrive à peine à trouver le temps de faire le nécésaire et les loisirs de base (1/2h devant une série avec mon homme le soir), alors où trouverais-je le temps de jouer à des jeux vidéos?

 

Pour ma Pouillette c'est pareil: entre la gym, l'escalade, le flammenco, elle a du mal à trouver le temps de lire de bons romans et regarder de bons films, alors jouer à des jeux vidéos?

 

Quant au Cromignon, je ne suis pas du genre à lui payer une tablette pour avoir la paix. L'excuse des trucs pédagos dessus n'est pour moi qu'une excuse. Je ne suis pas exemplaire hein, loin de moi le jugement, mais quand je veux avoir la paix je préfère le poser à une activité qui va le tenir une bonne demi heure, ou devant "Les joyeux pirates de l'île au trésor", son dessin animé favori du moment (on se demande bien pourquoi...^^).

 

Je trouve juste qu'il a bien le temps de se mettre devant un ènième écran, déjà que je fais tout pour limiter au max les dessins animés, ce n'est pas pour lui donner un autre ecran encore plus addictif. Quant à l'aspect pédagogique, je n'en suis pas plus convaincue que ça: je préfère lui donner des "devoirs" dans des petits cahiers d'"exercices" ludiques de son âge, sur le thème du "Père Noël" (on se demande encore pourquoi? ^^).

 

J'ai d'ailleurs lu pas mal de choses qui infirment le côté positif des tablettes et jeux pour les petits, même éducatifs. A cet âge, ils ont surtout besoin de se structurer par rapport au monde réel, faire des expériences, des découvertes, toucher et sentir, inventer des histoires avec des légos...C'est ce que je pense et je le fais avec mes enfants.

Les écrans, je trouve qu'il y en a bien assez dans nos vies.

Pour ma Pouillette, ça fait de moi une terrible badmother!!!!

 

Et toi, des tablettes pour les enfants? Des consoles de jeux?

 

 

D'autres {Bad Mother} chez:

 

Miss Brownie

 

Yeude

 

Coucou Maman

 

Little Lili blue

 

Loustique et pixels

 

Confidences de maman

 

 

 

Toi aussi tu es une {Bad Mother}?

Raconte nous!

Un article, un lien vers chez moi, et tu me laisse le lien en commentaire...

Qui sera la pire {Bad Mother} cette semaine?

 

 

Partager cet article

Published by PetitDiable
commenter cet article

Le Blog Des Petits Diables

  • : Petits Diables
  • Petits Diables
  • : Ancienne parisienne partie loin dans le Sud de la France, je raconte mon petit bout de chemin. A la maison, nous sommes 4, le Cromignon, la Pouillette, l'homme et moi. Ca en fait des histoires! Adepte du portage, des couches lavable, maman allaitante mais pas militante, randonneuse dans l'âme et dans les pieds, et plein d'autres trucs encore...
  • Contact

Recherche Sur Le Blog